Michel ELIAUTOU

Portrait.jpg"



Eliautou_03.jpg

2018 - "Scarabée" - 92x65 - Acrylique et collages sur toile


Eliautou_02.jpg

2018 - "Chien" - 90x60 - Acrylique et collages sur toile


Eliautou_01.jpg

2018 - "Éléphant" - 120x60 - Acrylique et collages sur toile





"Les éléphants"

Romain Gary, en réponse à Jean Daniel, disait:
"J'ai choisi les éléphants, parce que ces bêtes gigantesques donnaient bien l'image de ces valeurs maladroites et difficiles à protéger au cur de la mêlée idéologique moderne: liberté de la pensée, les droits de l'homme, tolérance, respect de la personne humaine, et une certaine inviolabilité de l'humain."
(extrait d'un entretien avec Jean Daniel, L' Express du 4 janvier 1957).

En mars 1968 dans le Figaro Littéraire Romain Gary publie un texte intitulé "Lettre à un éléphant". En voici quelques extraits:
"Monsieur et cher éléphant,... Depuis fort longtemps déjà, j'ai le sentiment que nos destins sont liés. (.....) A mes yeux vous représentez à la perfection tout ce qui est aujourd'hui menacé d'extinction au nom du progrès, de l'efficacité, du matérialisme intégral (.....). Il semble évident...que nous nous sommes comportés tout simplement envers d'autres espèces, et la vôtre en particulier, comme nous sommes sur le point de le faire envers nous-mêmes (.....). Dans un monde entièrement fait pour l'homme, il se pourrait bien qu'il n'y eût pas non plus de place pour l'homme."......
C'est ainsi, monsieur et cher éléphant, que nous nous trouvons, vous et moi, sur le même bateau, poussé vers l'oubli par le même vent puissant du rationalisme absolu. Dans une société, vraiment matérialiste et réaliste, poètes, écrivains, artistes, rêveurs et éléphants ne sont plus que des gêneurs." (.....) "Tout n'est pas encore perdu, le dernier espoir de liberté ne s'est pas encore complètement évanoui de cette terre, et qui sait ? si nous cessons de détruire les éléphants et les empêchons de disparaître, peut-être réussirons-nous également à protéger notre propre espèce contre nos entreprises d'extermination.
Si l'homme se montre capable de respect envers la vie sous la forme la plus formidable et la plus encombrante (.....) alors demeure une chance (.....) pour que l'individu, cet autre monstre préhistorique encombrant et maladroit, parvienne d'une manière ou d'une autre à survivre."

Ces écrits de Romain Gary sont toujours d'actualité au moment où la nature, l'humain et la Terre elle-même sont menacés par nos égos démesurés et irresponsables.
Comme l'écrivait Romain Gary, pour que la Terre reste un lieu fréquentable souhaitons que puissent continuer à s'y épanouir la poésie, la liberté, les artistes et ... les éléphants.
Mes éléphants à moi sont un éléphant, comme il se doit, mais aussi un chien, un scarabée, une libellule, un hanneton et prochainement bien d'autres à qui nous devons laisser leur place sur cette Terre pour qu'y vive toute la beauté qu'elle recèle.

michel ELIAUTOU - Avril 2018





DSCN4846.JPG
accueil www.ateliercln.net