Hommages à Henri SOTTA
Décédé le 21 février 2013

SottaHenri09.jpg


Il y aura bientôt 15 ans que je connais Anne et Henri SOTTA. Ils cherchaient quelqu'un pour photographier leur collection, je venais d'acquérir un Coolpix 990 NIKON qui faisait d'excellentes photos numériques.
J'ai pris en charge le répertoire de la collection qui à l'époque ne comptait "que" 400 oeuvres. J'avais tâté auparavant de la peinture et de la sculpture, laissant libre cours à mon inspiration, sans souci d'académisme ni de fidélité aux formes et à la couleur... Là l'exercice dans lequel je me lançais était différent, il s'agissait de rester le plus possible fidèle à l'oeuvre que j'avais photographiée et que je recadrais ensuite sur mon ordinateur. Je me suis forgée petit à petit une compétence, j'ai changé le merveilleux Coolpix contre un Canon plus moderne. Mes photos sont devenues dignes de figurer dans des catalogues. Il y en a eu plusieurs, l'artothèque Artaud à Marseille, Bédarieux, Châteauneuf le Rouge, Saint Cyr, la Ciotat, Marseille...
Henri et sa haute stature m'intimidait beaucoup au début, les nombreuses séances de travail m'ont rassurée et permis de découvrir un couple et un univers hors du commun. Anne et Henri collectionnaient les oeuvres d'art et suivaient avec intérêt le travail des artistes entrés dans leur collection. Ils aimaient partager leur trésor, ils prêtaient des oeuvres et organisaient des expositions.
Tous deux octogénaires, ils paraissaient solides et on ne pouvait pas imaginer que l'aventure pourrait être menacée par quoi que ce soit. Pourtant la maladie est arrivée sournoisement. Henri marchait de plus en plus difficilement et commençait à avoir des problèmes de langage.
Anne de son côté avait aussi des problèmes. L'état de santé des deux s'est dégradé inexorablement. Henri a été opéré mais ça n'a pas suffi à le remettre sur pieds. Leur fils Michel vivait tout ça sans comprendre, certainement un peu inquiet. Son grand frère Norbert est devenu la béquille sur laquelle il peut s'appuyer avec sa mère. Il y aura certainement encore des jours bien difficiles...
J'ai régulièrement informé par mail les amis artistes proches d'Henri de son état de santé. A son décès, j'ai envoyé un message à une liste beaucoup plus large. Les réponses sont nombreuses et je les recopie sur cette page.

Jacqueline Gronchi - 24 février 2013




Quelques textes extraits des nombreux messages lus après l'annonce du décès d'Henri SOTTA.
Vous pouvez ajouter le vôtre en adressant un mail à Jacqueline Gronchi jagcln@orange.fr





Le 23 mars 2014
Il est parti
avec retard j'ai su cette nouvelle
Touchée
merci à vous monsieur SOTTA, à vous Anne
Je n'oublie pas.

J'ai rencontré Anne et Henri quand je participais a la Biennale d'AUBAGNE, ils ont été super et étant à ce moment là très fragile, cela m'a aidée. Ils m'ont donné plus de confiance, ils ont choisi un tableau et acheté... PUIS le temps ... Je suis loin ... et en 2010 très discrètement dans un aller retour à la Ciotat, je suis allée voir l'expo "l' oeuvre d'une vie" aux Pénitents Bleus, j'ai laissé un petit mot timide, l' expo était super et de revoir tout cela, ... Quelle émotion de faire partie de cette collection!   MERCI !
A la Biennale 2014, mes pensées seront avec vous. Je poursuis la peinture et les expos (biennale de LYON, l' art en Marche, festivals etc. C'est un cheminement. Je vous remercie
Fiamma FOSSI - GRENOBLE
______________________________________________________

Le 15 mars 2013
J'ai aimé ce couple si complémentaire et accueillant
HENRI avait une qualité RARE "Il ne parlait jamais à la place des autres"
Il écoutait - regardait - faisait un choix et achetait sans dire un mot (inutile).
Un "HOMME" de qualité comme il nous en manque à Marseille pour aider / aimer les artistes de toutes les mouvances de l'art.
MERCI A TOI ET SALUT L'AMI.
Toute ma tendresse à Anne et ses enfants
Adam NIDZGORSKI - MARSEILLE
______________________________________________________

Le 15 mars 2013
Anne-Marie COULOMB lit un hommage à Henri SOTTA le soir du vernissage de son exposition
voir la page de l'exposition - Télécharger le discours en fichier mp3 (5980ko - environ 6 mn22)
______________________________________________________

Le 10 mars 2013
Avec le décès d'Henri Sotta, c'est la perte d'un homme qui aimait réunir l'Art et les artistes ( en accrochant les oeuvres ) sous son toit sans arrière pensée d'aucune sorte liée à ce genre de "manie" collectionneuse, difficilement remplaçable ... On souhaite de bons augures pour la collection .
Jean-Jacques SURIAN - MARSEILLE
______________________________________________________

Le 10 mars 2013
Dans "La scène artistique Marseillaise des années 90" paru en 2003 (1), la collection d'Anne et Henri Sotta, longuement citée, figure en tant que "collection passion" et bien sûr, en tant qu'artiste on est fier de figurer dans une telle collection et d'avoir été choisi d'abord parce que son oeuvre plaisait à Anne et Henri. C'est bien ce sentiment qui nous a permis de tisser des liens amicaux au cours de ces dernières années. Même si on se voyait très peu - il s'en étonnait mais savait que j'étais très casanier - c'était toujours avec le même plaisir partagé et la certitude de participer à quelque chose d'important pour nous tous, qui ne devrait jamais s'arrêter, la collection d'Anne et Henri Sotta.
"Henri s'en est allé, comme l'écrit Christiane Courbon, laissant derrière lui toute une grande famille d'orphelins". Il nous manquera.
À Anne et à ses fils j'adresse mes condoléances et mes affectueuses pensées.
Georges BRU - TOULON
(1) "La scène artistique Marseillaise des années 90" - Editions L'Harmattan, 2003 - 358 pages.
______________________________________________________

Le 8 mars 2013 dans La Provence,
un article de Christiane COURBON

130308Courbon.jpg

      En écho, les 343 artistes de la collection :

ABATE Roger - ABELARDO H. - ABISROR David - ACHET Henri - Aclif - AGNONE Thierry - AGOUTIN Nicole - AICARDI - AÏNI Philippe - AKROUT Hatem - ALBION Alby - ALESSANDRI Joseph - ARDITI Frédéric - ARNAL - ASTERLIND Mark - ATHOUEL Bertrand - ATLASSI - AUDIN - AUGUSTA - AUTARD Georges - AVRIL Armand - AZAD - BABOULENE - BACHINI - BALATA et JULIEN - BARNOLA J.L. - BARTOLI Claude-Henri - BAUZA D. - BAYGINOT Rodia - BELASCO - BERBIGUIER Raymond - BERNEX Olivier - BESSEDE Jean-Louis - BESSER Chris - BLAISE - BOGGERO Alain - BOGHIGUIAN Anna - BOISSEL Mahé - BONDURANT LALLEMAND - BONNEL SOTTA Madeleine - BOUCHER Jean Louis - BOUCHET - BRANCATO Daniel - BRAYER - BRESC Yves - BRIATA - BROCHEC Frédéric - BRODBECKER - BRU Georges - BRUNO - BURLES - BUSER Olivier - CABIBEL - CANTALLOUBE Guy - CARRASCO Ignacio - CARTEREAU - CASANOVA - CASTANG Ma\EFa - CASTIGLIA - CECCARELLI - CERF Dominique - CEZARD Alain - CHABAUD - CHAGALL - CHICHORRO - Cincia - CIPRIANI - CLOT Maryse - CLUZEL Nicolas - COHEN - COMBAS - CONSTANT Bruno - COQUERILLE Roland - CORCOS Pierre - CORNÉE Gilles - COSSU BOURGEOIS Louise - COULOMB Anne-Marie - COUPILLE - COURT-PAYEN Françoise - CROCQ Alain - DABORIA Lucie - DABOVAL - DARBEFEUILLE Bernard - DAUMAS Yvan - DAVID - DE LA SIMONE - DEBAYLE Jacqueline - DECEBAL - DEGUILHEM Régine - DELORME Patrick - DELPERO Jean Robert - DENY Jean-Michel - DEREUX - DESTE Jane - DEUX Fred - DÉVÉ Frédérique - DEVIGNON Véronique - DIA KHITE Moussa - DIARRA Abdourahamane - DISCEPOLO Eric - D'OLIVO Martine - DOÑATE Pepe - DUBOST Luc - DUCATÉ Marie - DUCHEIN - DUCREUX Catherine - ENOC Jean-Pierre - ÉPPELÉ Gérard - ESCANDE Ghislaine - ESTRAGON S. - FABRE Max - FAGES Daniel - FALANGA Florence - FANCIELLO Maurice - FAURIE Danie - FAYON Christine - FERMIGIER Laure - FERRARA Roger - FERRER Louis - FERRIÉ Henri - FINK Anne-Laure - FLEURY éric - FOSSI Fiamma - FRANCEZ - FROMENTY Claude - GADJYEV Alla - GAILLARD Rémy - GALINSKI Evelyne - GANTELET Catherine - GARCIA Dominique - GASTON Annick - GAUBERT Jean-Baptiste - GENEAU - GERARD Sylvain - GERARDIN Jeanne - GIROUD DAMON Anthony - GONÇALVES Christian - GOUIN Andrée - GOULET René - GREGOGNA - GROSAJT Alain - GRUSS Sabrina - GUAMBE - GUENAD Ben Younès - GUICHOU - GUIDI - GUIDI Nicole - GWEZENNEG - HAMEL Françoise - HBEN SAAD - HUET Paul - HUMBERT Jean-Christophe - IC Hervé Georges - INGOGLIA Marc - JABLONSKI - JACOBS Danhy - JACQUI Danielle - JAMEUX Danielle - JANSEM - JAROUSSE Isabelle - JASON Noël - JEANTIMIR - JONSEN - JOSEPH Mathieu - KHELIF Kamel - KIJNO - KLEMENSIEWICZ - KONE Brehima - KRMPOTIC Mario - LABOUREAU Roberte -
LACCARRIERE Kiki - LADHARI Abdelaziz - LAM Wilfredo - LAMARE - LAMINE SECK Mouhamadou - LANDIER Henri - LAPOIRIE Jean-Jacques - LAPORTE - LARAT - LARAT Nathalie - LAUMONT Frédérique - LAURO André - LAUZE Véronique - LAUZERO - LE BOUL'CH J.P. - LE BRICQUIR Danielle - LE HINGRAT-VILLON Monique - Le NeN Bernard - LEBRIS - LEDDA - LEFEBVRE - LEHEL - LEON - LESCAUT Françoise - LICCIA - LIUKO - LOKNAR Antoine - LOMBARDI François - LONGJARET FALQUE Maurice - LOPEZE - LORAND Joël - LUCAS Stéphane - LUCAS Stéphanie - LUSSEAU - MACÉ Fred - MACHADO RICO - MAGAUD Marie - MAIZELS John - MALAGRE Anita - malooka - MALVAL Laurence - MANDIN - MANERO Gilles - MAOUAL Bouchaib - MARIKA - MARTIN GALTIER - MARTIN Hélène - MARTINELLI - MASSARD A. - MATHIEU - MAURY Hervé - MAZIN David - MELA - MELIK - MENTOR - MEREL Stéphane - MEUNIER Jean Raymond - MEZZAPELLE - MICHEL - MIRAMON Thierry - MONCHATRE - MONERRIS Josefa - MONNIN Patrick - MONTPIED Bruno - MOQUET Patrick - MOREH Mordecai - MOREL Marie - MORVAN Sonia - MOSS - MOUIS Cathy - NABILI - NADAU Jean Pierre - NADJARI - NAVETAT Serge - NEDJAR - NIDZGORSKI Adam - NIEL Jean-François - NOARDO Rosanne - NOZAWA - ORDIONI Philippe - PANAROTTO Serge - PANFEROF Mikhail - Karara - PARIS Charles (Pacha) - PASTOR Gilbert - PECHEUR Anne-Marie - PEGUET Cat - PELLIGAND Bernard - PEREZ Sonia - PESSET Jano - PHAM Geneviève - PIC Sylvie - PLAGNOL - PLANCHE Jacky - PONCET DUQUAIRE Edouard - PONS Louis - PORTES Jean Paul - POUPPEVILLE - PUECH Alain - QUILICI - RANGER Céline - REVEST Christian - REYNAUD Raymond - RIZZITELLI Andrée - ROCLORE Maria - RODIAC Christophe - ROMANENKOV Vasilij - ROUX - ROY N. - RUGGIRELLO F. - RUSSO Rosy - RUSTIN - SAINT MARTIN - SAISON François - SALAVERA Sylvie - SALTET Claire - SALVADOR Patrick - SARRIA ALMOGUEA Bernardo - SAUNIER Régine - SAUVAGE Jean-Pierre - SAVAJOLS-CARLE Odile - SCHLOSSER René - SENDREY Gérard - SENYARICH Elise - SERGUEIEFF Guitta - SEVELLEC Ronan-Jim - SIMONET Pascal - SORGUE Jean-Marie - SOTTA Paul - STAËLENS Ghyslaine et Sylvain - STEFFENS - SURIAN - TAILLANDIER Jean-François - TAIMANA Viri - TAVARES Christina - TERZIAN Maryse - TEYSSIER Ghislaine - THIBERT Guy - TIBOUCHI - TOUBON - TOURNAIRE Eric - TOUZÉ J. - TRABUC L. - TRAFUL - TRAQUANDI - TRONCY - TRUZÉ Elisabeth - TURC Philippe - TURNBULL Elizabeth - UKÉO - VACHER Jean-Paul - VALADIÉ - VALLAURI Pierre - VAN DER KAA Nathalie - VAN HECKE - VENGATESH - VERBENA - VERDEGUER - VERDEILLE - VERNEDE Louis - VILALTA Paul - VLADIMIR - VOILÀ - WALKOWSKI - WERLÉ Pétra - WOJNAROWSKI Liliane - WYLIE Duncan - YAO KAOUAKOU - YOUSSOUFI Omar - ZAMI - ZAZZI - ZINKPÈ Dominique - ZOHRA .

______________________________________________________
Le 8 mars 2013
Au revoir monsieur SOTTA
Je ne fais pas partie du monde de l'art, mais j'ai partagé pendant 4 à 5 ans le quotidien d'Henri et d'Anne SOTTA en étant leur aide-ménagère .
Sa disparition m'attriste .
A tous ces témoignages d'amitié, je tenais à joindre le mien. Ils m'ont appris beaucoup sur un homme que je connaissais peu .
Merci Mme Gronchi pour l'hommage rendu à monsieur SOTTA .
Le temps passe et le souvenir reste .
Dany - ALLAUCH
______________________________________________________
Le 4 mars 2013
Hommage à Henri SOTTA!!!...
De grands souvenirs de ce père, qui pour "moi": le bohémien de la peinture, le voleur de poules ou l'enfant tzigane... cet homme a apprivoisé de son réel amour pour l'art, sa connaissance innée, son grand respect, sa tendresse ou très vite la complicité et cette envolée sur l'utopie: une utopie qui pourtant devait et ne peut ne point s'être concrétisée... ce que dieu m'a donné, cruellement et sans explication: dieu l'a repris!...le seul qui voyait en l'artiste, un grand travailleur, sachant qu'aux yeux de tout ces hommages faciles et hypocrites: le voleur de poules exprime une soudaine résignation, un véritable déclin!!!... Cet homme ne fut que peintures ou d'instinct, son regard, sa complicité fut immédiate. et ses aspects un peu Karl Marx qui rajoutaient le charme de mes colères candides, je tapais souvent des pieds comme un gamin; oui! le gamin que cet homme savait apprivoiser. Un homme qui hélas loin des Jeff Koons à qui la culture consacre le déclin du marketing... ce fut l'art, mais sans les dollars officiels de nos adeptes du marché!... Et pourtant, un monument d'historicité dont il fut le père et précurseur: est-ce toute l'histoire: notre histoire, dont tout les adeptes s'inclinent à fermer les yeux!!! C'est maintenant qu'il faut un rebondissement de l'histoire!... Un véritable hommage à cet homme qui ne fut que cette histoire de l'art!... Même si le voleur de poules que je suis reste indissociable de cet homme!... Alors: merci de bien le "comprendre" et principalement l'assimiler!!!
Vladimir - Pascal SAINT-VANNE - VERDUN
______________________________________________________
Le 3 mars 2013
Bonjour, Recevez ce petit hommage, mais grand pour ce que je ressens. MERCI
C'est en ces moments de peine que nous prenons conscience à quel point un être vous est précieux.
Je me souviendrai des moments de visites à l'hôpital, on discutait de tout et de rien, je le considérais comme un père.
Je garderai toujours à l'esprit l'image d'Henri SOTTA sociable, aimable, serviable, sur qui on pouvait compter.
Que son âme repose en paix
Cheikh CABIBEL - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 2 mars 2013
A peine rentrée de voyage, j'apprends la nouvelle du départ d'Henri Sotta, j'en suis fort attristée.
Plusieurs fois je suis allée chez eux, et bien sûr j'avais plaisir à ces rencontres au Logis-Neuf où il venait à pied chercher le journal et le pain. D'autres fois à l'Atelier il venait passer une heure pour voir les nouveaux artistes ou bien ceux qu'il nous faisait connaître. J'étais touchée par son élégance d'esprit, sa simplicité marseillaise et sa passion pour les artistes. De sa voix chantante, il parlait avec modestie des artistes qu'il a longtemps suivis, de leurs talents, de leurs difficultés et aussi, parfois, de leur ascension prodigieuse au firmament des célébrités "cotées" par les grands collectionneurs. Il était fidèle à ceux qu'il choisissait, il avait fait appel à Jag pour connaître mieux l'étendue et la variété de sa si belle collection. Bien que sa maison fut déjà pleine comme un oeuf, il restait curieux des nouvelles acquisitions possibles. Cette "folie" et la connaissance minutieuse de chacun de ces objets et tableaux était vécue à deux, Anne, son épouse, a partagé sa vie aussi bien que cette accumulation joyeuse. La visite de chacune des pièces de la maison était un trajet labyrinthique dont on ne pouvait pas prévoir la durée. Anne riait de plaisir et Henri dont le regard s'allumait, cachait dans sa barbe de Père Noël, le sourire ravi de ses trouvailles.
Dernièrement il me racontait en riant les difficultés homériques pour se déplacer en voiture. Je lui offris mon aide mais lui, pas affolé, la refusait pour faire durer plus longtemps la grande complicité partagée avec Anne. Tant d'années partagées dans les jours heureux comme dans les difficultés qu'ils ont dû affronter avec l'amour et la dignité qui était les leurs.
Lui, si courtois, a cette fois-ci devancé sa moitié, gageons que c'est pour lui préparer une place d'artiste au Paradis des amoureux.
M7 - Mauricette MAZZANTI - ALLAUCH
______________________________________________________
Le 27 février 2013
Je viens d'apprendre avec beaucoup de peine le décès d'Henri aujourd'hui, je suivais les nouvelles que tu m'as régulièrement envoyées je t'en remercie.
Je me souviens d'un homme généreux, je suis très triste, je l'appréciais beaucoup, et il me vient en tête tous les moments de grâce passés au Logis-Neuf à m'émerveiller.
Amitiés
Laure FERMIGIER - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 27 février 2013
Adieu Henri
Sa haute silhouette, sa chevelure et sa barbe blanches, sa voix ronde et affable aussi, étaient devenues familières à tous les amateurs d'art de Marseille et des environs. Depuis trente ans, Henri Sotta et son épouse Anne couraient les vernissages, toujours en quête d'émotions esthétiques nouvelles. Collectionneur par passion, étranger à tout achat spéculatif, il avait constitué peu à peu une exceptionnelle collection faisant la part belle aux expressions singulières. Ces dernières années, il avait même montré au public une partie de ses merveilles, lors d'expositions régionales très remarquées. Hélas, on ne le verra plus parmi nous, désormais. Après des mois pénibles de maladie et d'hospitalisation, Henri Sotta s'est éteint le 21 février dernier, à l'âge de 84 ans. Lui parti, ce sont aussi des dizaines de plasticiens locaux qui se retrouvent un peu orphelins ; peintres et sculpteurs dont il aimait les travaux et auxquels il passait régulièrement commande. On ne souligne pas assez la part que prennent les collectionneurs dans le monde de l'art et la vitalité créatrice d'une époque. Car sans eux, de quoi vivraient les artistes et les galeristes ? Au final, Henri Sotta laisse derrière lui une collection riche de plus de 1200 oeuvres. Sera-t-elle dispersée, comme tant d'autres, au cours d'une vente publique ? Ou trouvera-t'elle, avec le concours d'édiles avisés, un lieu pour se cristalliser en un musée local, perpétuant ainsi sa mémoire et ses choix ? Ce sont des questions qui se poseront un jour ou l'autre à ses héritiers. Pour l'heure, nous adressons nos condoléances à sa veuve et à ses enfants. Adieu Henri - Ceux qui t'ont connu n'oublieront pas l'honnête homme, dans tous les sens du terme, que tu fus.
Jacques LUCCHESI - Journaliste et critique d'art - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 27 février 2013
Bonjour, j'ai embrassé Anne ce jour là, dans la plus stricte inimité si je puis dire, étant arrivé bien en avance et ne voulant pas voir ce monde.
Bizarrement, je suis plutôt agoraphobe!
J'étais très ému. Anne m'a semblée totalement perdue. Norbert la soutenait.
Je voulais ainsi témoigner mon amitié et ma reconnaissance à Henri et Anne pour avoir à maintes reprises consenti des prêts quand j'avais la gestion d'ARTEUM...
Merci pour l'amitié qui nous rassemble depuis.
Je reste, depuis ma modeste place prêt à toute aide possible pour que ce patrimoine ne s'évanouisse pas.
Pierre VALLAURI - JOUQUES
______________________________________________________
Le 26 février 2013
Pourrons nous nous habituer à ton départ, toi qui nous as tant apporté dès la création de notre association ?
Tu nous as amenés à nous approcher de l'art singulier en nous faisant rencontrer des peintres amis que tu soutenais dans leur démarche grâce à ta générosité et à celle de ton épouse.
Tu aimais venir à nos expos dont tu étais quelquefois l'initiateur et tu avais même les clés de l'atelier, comme chez toi...
Nous garderons de toi l'image d'un homme élégant, libre, aimant la vie et les gens . Cette passion de collectionneur tu la vivais avec humour un peu comme s'il y avait deux Henri, le bien pensant par éducation et le "un peu fou" dans cette passion qui te liait très fort à Anne.
Tu as transmis à certains le goût de la peinture contemporaine par tes choix judicieux .
Ta collection restera vivante et sera un moyen de ne jamais t'oublier. Je formule le souhait qu'à ALLAUCH ta ville on puisse te rendre l'hommage de l'exposer. Bien sûr notre association se fera une joie d'y participer en ouvrant ses portes pour elle.
Anne-Marie COULOMB depuis la montagne, et les amis de l'atelier des Caves du Logis-Neuf
______________________________________________________
Le 25 février 2013
Adieu Henri Sotta
Je suis bouleversée de voir autour de nous s'éteindre nos lumières amies petit à petit.
L'art et les artistes particulièrement Marseillais, perdent un grand ami et un soutien indéfectiblle pour leur cause et la finalité des compréhensions sur nos recherches, sur nos efforts, sur ce qui réunissait en un plaisir et un intérêt partagé les artistes et leur collectionneur.
Anne et ses enfants je suis compatissante à votre chagrin, et si désolée.
Danielle JACQUI, celle qui peint, sur http://www.organugamme.org/
______________________________________________________
Le 25 février 2013
Depuis vendredi je me torture pour trouver le courage d'aller embrasser une dernière fois Henri mais je ne peux pas ...
Ce n'est pas de l'indifférence, loin de là, mais dans trois jours, c'est la date anniversaire du décès de Yves, et la aussi la blessure est toujours béante ...
Une fois de plus je te charge d'embrasser tendrement Anne et Michel ainsi que Norbert que je ne connais pas...
Toutes mes pensées sont près d'eux aujourd'hui
Catherine DUCREUX - 13 CADOLIVE
______________________________________________________
Le 24 février 2013
Oui triste, merci à Vous de la transmission...
Et, " tout passe "...
Oui me souviens très bien de leur belle présence à ARTEUM notamment...
j'ai le petit recueil de la collection Sotta (celui d'Arteum), je connais et apprécie leur singulière histoire, au bonheur de l'Art en quelque sorte, jusqu'au partage plein et entier de leur part, messagers d'art et d'artistes ... Avec eux c'est un fragment de l'histoire de l'art, l'amour que l'on peut en recueillir, celui que l'on encourage et remercie, celui que l'on peut en transmettre.
Dans mon esprit et dans mon coeur, je les associe au couple créateur de la Fondation Maeght, Saint Paul de Vence, nous leur devons tant réflexions, de joies et de beautés
Merci à Lui, merci à Elle, gratitude à Eux
Condoléances et courage à la famille et aux proches,
En pensée je serai dans le recueillement avec tous autres ce lundi
Paix à son âme,
Fraternellement à EUX, famille, toi, Jacqueline,...
Gérard BERNE - Art'penteur photographe
______________________________________________________
Le 24 février 2013
Bonjour Christiane,
Je suis triste d'apprendre son décès. Il y a à peine 10 jours Jacqueline Gronchi m'avait encore envoyé un message disant qu'il était sorti de l'hôpital et qu'il se reposait dans un foyer à Allauch. Je les aimais bien tous les deux, ils avaient un esprit ouvert, beaucoup de générosité et étaient curieux de tout à un âge où d'autres se contentent de profiter de leur retraite. Que va devenir Michel, leur fils ? Et cette superbe collection qu'ils avaient patiemment constituée et qui mériterait de ne pas être dispersée.... Tristement
Anne Laure FINK
______________________________________________________
Le 24 février 2013
Que la neige est triste aujourd'hui ...
J'ai eu le plaisir de rencontrer Henri et son épouse pour un article dans Marseille L'Hebdo et je garde de leur accueil un merveilleux souvenir.
Toutes mes pensées vont vers sa femme, ses enfants et ses proches.
Marie GODFRIN-GUIDICELLI du journal Zibeline
______________________________________________________
Le 24 février 2013
J'ai appris avec beaucoup de peine la disparition d'Henri Sotta.
J'avais eu du plaisir à travailler avec Anne et lui autour de leur collection, dans le cadre de l'exposition que nous avions organisée à ARTEUM, puis ensuite pour une participation critique d'un de leurs catalogues.
Je suis désolée et je me pose beaucoup de questions... Pour Anne, d'abord. Comment va-t-elle vivre cette défection et pour leur fils aussi, va-t-elle surmonter et faire face?...
Et puis la collection... Je sais qu'il en était préoccupé.
Avaient-ils trouvé une solution?
Je ne pourrai sans doute pas venir demain ... Si j'arrive à me libérer à temps, je rejoindrai au cimetière St Pierre, mais Anne n'aura-t-elle pas davantage besoin de ses proches auprès d'elle que de moi qu'elle n'a plus vue depuis si longtemps?
Merci de nous avoir informés, je m'apprêtais à vous envoyer ce message car Georges Bru vous avait devancée en prévenant des amis communs.
Bien cordialement,
Christiane COURBON - Journaliste et critique d'art - AIX en Provence
______________________________________________________
Le 23 février 2013
Bonjour,
Je suis désolée d'apprendre la disparition d'Henri Sotta et vous remercie de m'en avoir informée.
Bien que je ne l'aie pas souvent rencontré, j'avais eu l'occasion d'apprécier sa démarche artistique à travers la collection exposée à Arteum.
C'est une belle personne qui nous quitte.
Merci de transmettre à son épouse les condoléances attristées d'une admiratrice de leur \9Cuvre commune.
Cordialement
Colette GAILLIÈGUE ALBIOLO - artiste plasticienne - AIX en Provence
______________________________________________________
Le 23 février 2013
Bonjour Jacqueline,
Je ne me rendrai pas à Laveran lundi, mais j'avais besoin de me remémorer quelques instants magiques passé chez lui, et te faire partager ce que m'évoquera toujours Henri.

Dans la galaxie des artistes d'Henri et Anne je n'ai été qu'un petit météorite. Et pourtant, aujourd'hui, c'est le météorite qui garde la mémoire et non les témoins de son passage.
Dans cet univers de "singuliers", moi qui ne l'étais pas, j'ai trouvé un véritable écho à ma peinture. Devant toutes ces toiles empilées dans leur maison (car j'y suis allé plusieurs fois), à écouter le discours qu'ils tenaient sur leurs artistes, les anecdotes liées à leurs rencontres ou à l'achat compulsif de leurs oeuvres, je finissais par me sentir fier de faire partie de leur collection, de faire partie de cette famille d'artistes qui échappait à la tyrannie du "beau".
Ma participation à certaines de ses expositons (Châteauneuf-le Rouge, la Châpelle des Pénitents à La Ciotat, le Centre d'Art Sébastien à Saint-Cyr) ma promiscuité avec des grands noms, dont certains sont devenus des amis m'a permis de constater que le projet artistique d'un homme obstiné peut effacer les frontières catégorielles et faire cohabiter en toute harmonie art brut, fantasmagories et nouvelle figuration.
Mais pour moi, SOTTA est lié à une période malheureusement révolue.
D'abord parce que sa disparition s'ajoute à certains autres acteurs disparus et que la chaîne affective qui liait artistes/galéristes/collectionneurs est rompue. Et que sa réparation semble très illusoire.
Ensuite parce que ces discours passionnés et professionnels sur l'art (leurs critères de choix étaient toujours très pertinents et leur arguments tout aussi fondés) sont aujourd'hui remplacés par les discours approximatifs des organisateurs ou des marchands : c'est la prévision de vente qui va inférer le choix. Au travers de ce que j'ai pu admirer dans sa maison, je me rends compte que même la notion de singulier à perdu de son "authenticité".
Roger ABATE - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 23 février 2013
Bonjour, j' ai rencontré une fois il y a quelques années Henri Sotta chez lui, il avait acquis une peinture de moi dans ces années 1990 . C'était un homme passionné par l' art, la vie et le contact avec les artistes, l'attention à la singularité de chacun .
Cela est triste le décès d'un homme de l' art, je pense donc à lui et à cette belle rencontre avec Henri un dimanche avec des amis.
Avec mes pensées pour Henri .
Serge PLAGNOL
______________________________________________________
Le 23 février 2013
C'est avec grande tristesse que j'apprends la nouvelle, c'est un homme precieux qui s'en va et je garde un souvenir heureux de ce couple chaleureux et à la vraie générosité .
Marc INGOGLIA - 83 SANARY
______________________________________________________
Le 23 février 2013
Jacqueline, Merci de m'avoir tenue au courant. J'adorais cet homme et suis très triste...
J'essaierai d'être là.
Sincèrement,
Justine FLANDIN - Coordinatrice Le Factotum - 33 rue de la Loubière 13006 MARSEILLE
______________________________________________________
Le 23 février 2013
Et flûte!!!!!!
Triste nouvelle...
Bon, de Vichy nous pensons à vous.
Amicalement,
Eric TOURNAIRE - VICHY
______________________________________________________
Le 23 février 2013
Merci beaucoup de votre intention.
Grande tristesse
Luc DUBOST - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 23 février 2013
Que la lumière soit sur vous tous et sur Henri particulièrement en cette période.
Très cordialement
Isis Bi M - sculptrice à MOSNAC Sur SEUGNE (17240)
______________________________________________________
Le 23 février 2013
La perte de mr Sotta, plus qu'une famille, plus qu'un père... c'est aussi la perte et le déclin de "vladimir"!!!... Le couple collection sotta-vladimir et tout son patrimoine chargé d'historicité et de sincérité sous le déclin de la destinée. C'est bien plus qu'un drame. Et que va t-il advenir de "moi": je suis même incapable d'aller pointer à l'usine!... et que peut tu répondre: c'est aussi ma mort!
Amicalement
Vladimir - Pascal SAINT-VANNE - VERDUN
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Bonsoir Jacqueline, C'est avec tristesse que nous apprenons le décès d'Henri SOTTA, mon mari et moi l'apprécions beaucoup.
Nous te remercions de bien vouloir transmettre de notre part, à son épouse Anne et ses enfants, nos très sincères condoléances.
Nous ne pourrons pas aller au dépositaire de l'hôpital car nous avons la garde de nos quatre petits enfants, mais serons présents par la pensée
Cordialement.
Sonia et Jean-François MORVAN - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Bonsoir Jacqueline,
C' est avec une grande tristesse que je viens de lire votre message annonçant le décès d' Henri.On avait beau s'y attendre, vu l' état dans lequel il était ces derniers temps, c' est quand même dur de voir partir un ami.Je vous remercie. Merci aussi d' avoir informé tous les gens qui étaient proches, votre travail doit bien aider Anne, merci aussi pour elle.
Je pense que nous nous verrons certainement Lundi.
Très cordialement.
André NÈGRE - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Bonsoir, Voilà une triste nouvelle.
Nous adressons nos condoléances à sa famille.
Mais la mémoire picturale est bien présente pour perpétuer celle de l'homme rencontré à l'atelier ou dans les artothèques.
A une prochaine rencontre.
Jacqueline et Richard LLINAS - MARSEILLE
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Bonjour Jacqueline,
Ton message me fait beaucoup de peine, je le connaissais bien. C'est tellement triste de devoir se séparer d'un homme qui rendait l'humanité meilleure.
J'espère qu'il aura un regard sur nous tous, je le garderai toujours dans mon coeur.
Je me joins à ta douleur aussi, tu l'a tellement aidé et entouré.
Je partage la douleur de Anne et de ses enfants, mes pensées vous accompagneront lundi.
Tristement,
H. MACHADO RICO - Région parisienne
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Chère Jacqueline Gronchi,
Nous éprouvons une véritable tristesse à l'annonce de la mort d'Henri Sotta qui nous avait réservé un si bel accueil au côté d'Anne, sa femme.
Nous vous remercions de votre communication.
Très cordialement.
Christiane ARDISSON et Claude DARRAS - Critique d'art, chroniqueur littéraire et auteur de plusieurs ouvrages - 13 MAUSSANE
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Bonjour Jacqueline
Nous sommes trés attristés de cette nouvelle, nous allons faire notre possible pour descendre si la santé nous le permet. nous enverrons une lettre à Anne et à son fils.
Nous t'embrassons
Amitiés
Yoma et Christian MARTIN GALTIER - 05 BUISSARD
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Merci de cette nouvelle triste, mes problèmes de santé ne me permettent pas de bouger comme je le souhaiterai, svp veuillez transmettre de ma part que je suis de tout coeur avec eux et que Henri faisait partie de mes amis.
Cordialement
Luis Marcel - Musée de l'Art en Marche - 03120 LAPALISSE
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Merci jacqueline de nous avoir prévenus. Je ne pourrai pas être présente pour la crémation, mais j'adresse un petit mot à Anne.
Marie-jo GAUDÉ de la galerie Andiamo à MARSEILLE.
______________________________________________________
Le 22 février 2013
MERCI chere Jaqueline G, de presenter mes condoléances à la famille et à madame. Des êtres rares et précieux.
je suis de tout coeur avec les siens et les amis.
Tristement
Claude Henri BARTOLI depuis le MEXIQUE
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Merci de transmettre l'information même s'il s'agit d'une bien triste nouvelle. Je réside maintenant dans le 04 alors, si vous le pouvez, veuillez transmettre mes sincères condoléances à Anne et sa famille.
Merci
Cordialement
malooka
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Attristé par cette nouvelle. H.SOTTA aimait les artistes et était un authentique amateur d'art.
Sincères condoléances à son épouse.
Gérard ESTRAGON - TOULON.
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Je connaissais Henri Sotta, j'avais eu contacts avec lui (je dirigeais l'atelier de peinture du centre médico-psychologique de Plan de Cuques). C'était un personnage attachant et sa femme trés sympatique.
À ma retraite j'ai opté pour les Landes. je ne pourrai donc pas venir lui rendre un dernier hommage, mais j'y serai par la pensée .
Amicalement
Sylvette BONNIN - CAPBRETON
______________________________________________________
Le 22 février 2013
C'est une bien triste nouvelle, je vous remercie vivement de m'avoir régulièrement et constamment informé.
Avec mes meilleures pensées,
Alain PAIRE - AIX en Provence
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Je ne l'ai connu qu'à travers toi et les oeuvres collectionnées, mais qu'un amateur d'Art s'en aille me fait toujours de la peine.
Un amoureux de moins sur cette terre.
Christiane F. de La SEYNE sur Mer
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Nous venons de prendre connaissance de la disparition d'Henri Sotta.
Nous prions de transmettre nos condoléances et meilleures pensées à son épouse et les autres membres de sa famille de la part du journal.
Avec toute ma sympathie,
Claude LORIN du journal Zibeline
______________________________________________________
Le 22 février 2013
Mon Dieu quelle horrible nouvelle ! C'est terrible.
Et Anne comment a-t-elle réagi ?
François VERTADIER


Voir aussi sur ce site les autres pages des expos de la collection SOTTA
MARSEILLE Polysémie 3, mars 2014
MARSEILLE Polysémie 2, mars 2011
MARSEILLE Polysémie 1, novembre 2010
La CIOTAT, avril 2010
La CIOTAT, Arts en Chantier - juillet 2009
St CYR, Centre d'Art Sébastien mars 2009
MARSEILLE Andiamo, Galerie Andiamo - mai 2009
CHATEAUNEUF-le-ROUGE, Arteum - mai 2007   


DSCN4846.JPG
accueil www.ateliercln.net